Formation à la thérapie corporelle 

De la formation à la transmission. Parcours avec Simon Scialom

Le parcours que je vous propose est plus proche de la transmission que de la formation. Je souhaite partager le meilleur de mon expérience de la thérapie corporelle et énergétique. 

 

Au fil du temps et des rencontres –ce qu'on appelle l'approche clinique– j'ai fait des observations qui ont fait évoluer mon approche. J'ai eu le souci de développer des outils qui ne fassent pas du patient qu'un sujet passif, mais qui lui donnent la possibilité de trouver son implication dans l'amélioration de son état. 

De telles méthodes interdisent au thérapeute de "s'enfermer" dans ses certitudes ou une quelconque routine. Les techniques de toucher que j'ai mises au point sont de nature à favoriser au patient la prise de conscience des aspects de lui-même –complexité mais aussi richesses–qui lui échappent. 

Elles lui permettent de prendre conscience de ce qui se passe en arrière-plan en lui et surtout, elles restituent les ressources présentes en lui qu’il ne parvient pas à laisser émerger. 

 

Pour pratiquer ces techniques, le/la futur/e thérapeute apprendra à cultiver une intimité, à la fois avec la vie intérieure de mes patients et leur état d’être corporel et émotionnel. 

Il ou elle apprendra comment se saisir des points énergétiques comme de véritables points d’appui pour rapprocher le patient du meilleur de lui-même.

 

À travers une démarche empreinte de sagesse et philosophie, je souhaite accompagner les participants au plus près d’une maîtrise, à niveau égal, des techniques manuelles et des instruments du registre humain.

 

L'exercice du discernement, le lien à l’autre, avec simplicité, naturel, la distance juste et le respect.

 

C'est un projet différent de celui qui consisterait à reproduire une méthode car j'ambitionne de faire émerger chez de futur(e)s thérapeutes un solide sens de la créativité.

La thérapie corporelle est-elle un art?

Bien qu'il semble prétentieux de parler de la thérapie corporelle comme d’un art, il y a pourtant en celle-ci comme en art, une part d’inconnu, un souffle qui entre dans la pratique. Sans doute la part la plus intéressante de ce à quoi j'aspire à vous initier. C’est en vous apprivoisant vous-même à cette part d’inconnu que vous pourrez connaître un niveau d’expérience hors du commun. Tel est le secret de mon attitude de thérapeute. Il repose sur l’absence de certitudes ou de réponses toutes faites. 

« Il est essentiel de ne pas savoir pour aller librement

à la rencontre d’une personne et de ses difficultés ».

La magie c’est, dans un processus de réparation, de transformation et de guérison, de découvrir avec l’autre quelque chose qui est capable de le faire changer d’état. 

Avant d’être à “soigner” ou à “corriger”, le corps du patient est à écouter. Il prononce ses mots à lui, qui semblent parfois peu articulés. Et ces “mots” de l’ordre des vibrations émises, demandent des récepteurs en état de marche, prolongés par les mains et l’énergie d’un autre corps –celui d’un(e) thérapeute.

 

Car ces “mots” sont des indicateurs des gestes justes. Lorsque le thérapeute se rend entièrement disponible à saisir cette parole, des passages s’ouvrent, la découverte et la transformation sont possibles.

Intervenants invités

Les ateliers de Florence Millet

Florence vient 2 journées par mois de Bretagne animer un atelier et donner des séances. Voir la liste complète ici.

"Se libérer"  Atelier d'une journée

Se libérer est par excellence un thème qui ne supporte pas d'être enfermé dans une norme. Pour chacun, cela prend un sens différent. Au cours de cette journée, chacun (e) pourra explorer avec Florence Millet* la relation qu'il ou elle a établie à cette valeur essentielle de la vie qu'est la liberté. Que signifie-t-elle pour vous?

 

Fantasmée, redoutée ou idéalisée, convoitée ou conquise avec plus ou moins de violence, la liberté et le cheminement vers elle sont au centre d'une réflexion partagée.

 

Un thème de travail qui remue et interpelle vos motivations les plus profondes. "Que faites-vous pour être vous"...

"À quelles injonctions plus ou moins secrètes vous soumettez-vous pour réaliser vos objectifs?""Quels sont votre style et votre manière dans cet art de trouver la liberté?" 

 

Ces questions sont aussi posées au niveau de votre relation au corps. Douleur, souffrance, limitations, inhibitions: face à ces difficultés, comment les ressources qui sont en vous sont-elles perçues par vous-même, prises au sérieux et mises en œuvre?

Cet atelier vivant vous ouvrira des pistes et vous aidera à vous découvrir peut-être sous un angle différent.

Durée, lieu et inscription

1 journée, le samedi 17 mars 2018

De 9 heures à 12 heures et de 13 heures 30 à 17 heures 30.

Florence Millet

L'une des richesses du parcours de Florence est d'être tissé de plusieurs fils, tout en étant d'une grande cohérence. 

 

Au sein de l'association l'Essentiel (France) Florence a animé de nombreux ateliers de développement personnel.

 

De 1994 à 1995, elle s'est formée à la thérapie corporelle du Toucher holomorphique de Simon Scialom. Puis elle a développé une démarche où elle associe un toucher très fin et une écoute aiguisée.

En parallèle, Florence a acquis des compétences de médiatrice. 

Son intérêt pour les enfants l'a conduite à proposer aux écoles des ateliers langagiers proposant à des jeunes élèves des classes enfantines (maternelles) une créativité et une réflexion par le langage.

 

Enfin, en tant que membre de l'équipe des Maisons Vertes* de Douvaine et de Sciez (Haute-Savoie) elle a accompagné de tout jeunes enfants –et leurs parents sur la voie de l'autonomie de l'enfant.

Florence est en train de travailler sur la création d'un lieu d'accueil et de ressourcement en Centre Nord Bretagne.

*Les maisons vertes ont été initiées par la psychanalyste Françoise Dolto.